Les 5 clés d’une reconversion professionnelle réussie

reconversion professionnelle
Accueil / Emploi/Formation / Les 5 clés d’une reconversion professionnelle réussie

Publié le : 15 septembre 20215 mins de lecture

La reconversion professionnelle est une initiative de plus en plus répandue. Fini l’époque où toute personne se cantonnait dans un secteur d’activité unique et suivait un schéma préalablement tracé jusqu’à la retraite. Aujourd’hui, l’accent est placé sur l’épanouissement et la découverte, ce qui pousse de nombreux sujets à changer de voie. Dans cet article, vous trouverez 5 conseils pour faciliter cette transition.

Clé n°1 : Faites le point sur votre situation professionnelle

Cette première recommandation est essentielle pour vous mettre sur le chemin de la réussite. Il s’agit d’établir un bilan exhaustif de votre situation actuelle pour mieux comprendre votre qualification professionnelle. Quels sont les accomplissements que j’ai réalisé depuis mon insertion dans le monde du travail ? Quels sont mes atouts ? Quelles sont mes faiblesses et comment puis-je les dépasser ? Qu’est-ce qui ne me satisfait pas dans ma vie professionnelle ? En répondant à ces questions, établissez une liste complète qui met en avant vos études, diplômes, capacités, missions accomplies, etc. Ce bilan vous aidera à avoir une vision objective de votre parcours. Car, avouons-le, lorsqu’on souhaite changer de carrière, on a tendance à tout voir d’un mauvais œil. On oublie les bénéfices obtenus pendant ce parcours et se on focalise sur les éléments négatifs. Soyez rationnel dans votre analyse pour pouvoir choisir votre voie : une formation à distance par exemple !

À découvrir également : 4 façons de surmonter la peur de partir et de changer de vie

Clé n°2 : Approfondissez votre projet professionnel

Une fois ce bilan établi, vous devez expliciter votre projet professionnel. Au départ, une question se pose d’elle-même : « Quelle est la nouvelle profession que je souhaite exercer ? ». S’agit-il d’une sous-branche de votre métier actuel ? Ou souhaitez-vous plutôt changer complètement de filière ? Dans un cas comme dans l’autre, vos aspirations sont faciles à réaliser, à condition de bien savoir ce qui vous intéresse réellement. Votre projet peut prendre vie à partie des éléments qui vous ont poussé à renoncer à votre emploi actuel ou à partir de compétences que vous n’aviez jamais eu l’occasion de pratiquer. Les étapes ultérieures de l’approfondissement de votre projet doivent tenir compte du marché du travail. Ce serait dommage de quitter un poste stable et bien rémunéré pour vous retrouver au chômage même si le domaine d’activité vous intéresse. Après avoir mesuré le pour et le contre, tout devient possible en vous inscrivant dans un organisme de formation.

À parcourir aussi : 4 conseils pour envoyer des mails professionnels impeccables

Clé n°3 : Améliorez vos soft skills

Pour avoir une expérience professionnelle épanouissante, les hard skills ne suffisent pas. Il faut aussi présenter un profil avec des soft skills fort recherchés par les entreprises qui recrutent et même pour devenir entrepreneur si vous le désirez. Si vous n’en avez jamais entendu parler, sachez qu’il s’agit des qualités personnelles, comportementales et relationnelles désormais indispensables pour réussir dans le monde du travail. Vous serez jugé sur ces atouts pendant l’entretien d’embauche et vous serez amené à les prouver tout au long de votre période d’exercice. Si les compétences techniques sont nécessaires, il n’en demeure pas moins pour ce type de qualifications. Comme le monde du travail est régi par les relations humaines, vous réussirez à vous démarquer de vos collègues et à faire bonne impression auprès de vos supérieurs hiérarchiques grâce à vos qualités en communication, à votre capacité à négocier et à votre tact avec les clients et collaborateurs.

Clé n°4 : Faites la différence entre l’envie de changer d’entreprise et celui de changer de métier

Avant de penser à quitter votre emploi et à suivre une formation, faites le point sur les éléments qui vous rebutent dans votre poste actuel. Il y a de fortes chances que vous constatiez, si vous y réfléchissez bien, que le problème n’est pas votre carrière ou votre métier mais l’entreprise dans laquelle vous travaillez. Nombreux sont les salariés qui tombent dans ce piège en commettant ce type d’amalgame. Si le problème est votre environnement et votre employeur, ce serait vous mettre des bâtons dans les roues que de vous lancer sur une nouvelle voie et de repartir à zéro.

Clé n° 5 : Soyez aventurier et courageux

Votre métier est certes votre gagne-pain, mais, pour gravir les échelons de la réussite, vous devez comprendre que la prudence excessive ne fait pas partie des qualités des vainqueurs. Le chemin sera semé d’embûches et vous aurez peut-être à changer de carrière à plusieurs reprises. Cependant, s’habituer à une routine et rester dans sa zone de confort ne vous mènera nulle part. Faites preuve de courage et jetez-vous à l’eau !

Plan du site