6 questions fréquentes sur le métier de pharmacien

pharmacien

Le pharmacien est sûrement le professionnel de santé le plus accessible. Exerçant souvent en officine, ses missions sont diverses et variées : vente de médicaments, conseils aux patients, prévention médicale… Découvrez dans cet article tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le métier de pharmacien.

1. Quelles sont les missions d’un pharmacien ?

La profession de pharmacien regroupe une multitude de missions. L’une de ses principales missions est de conseiller les patients ayant des médicaments prescrits sur ordonnance médicale. Il les informe sur leur maladie et le traitement à suivre. Le pharmacien explique les modalités d’administration des médicaments. Il s’assure également de leur bon usage. Toutefois, il ne s’agit pas de son unique mission. Il a également pour mission de proposer aux patients souffrant de pathologie légère des soins ne nécessitant pas de prescription médicale. S’il le juge nécessaire, il peut les orienter vers un médecin. De plus, le pharmacien a pour mission de sensibiliser le public à certaines pathologies. Pour cela, il peut promouvoir la prévention et le dépistage. Outre toutes ces missions, le pharmacien doit également effectuer des tâches administratives. Celui-ci doit gérer les stocks de médicaments et de produits. Il doit tenir au quotidien la comptabilité de son officine de pharmacie.

2. Où exerce le pharmacien ?

Le pharmacien peut exercer dans divers lieux. Majoritairement, le pharmacien exerce sa profession en officine. Il est pour la plupart du temps salarié. En effet, ouvrir une pharmacie peut se révéler très coûteux pour un jeune pharmacien. Toutefois, il peut tout de même être à son compte. Le docteur en pharmacie peut exercer dans des centres hospitaliers en tant que pharmacien d’hôpital. Dans ce cas, sa mission consiste à apporter aux malades les médicaments dont ils ont besoin. De plus, il doit veiller au quotidien au respect des consignes données par le médecin. Le pharmacien peut exercer dans un laboratoire (privé ou public) d’analyses médicales en tant que pharmacien-biologiste. Pour cela, il doit cependant avoir suivi une spécialisation en biologie médicale. Il peut également travailler dans l’industrie pharmaceutique. En outre, le pharmacien peut s’orienter vers la fonction publique en tant que pharmacien inspecteur de la santé publique. Pour finir, il peut exercer pour l’armée en tant que pharmacien militaire.

3. Comment sont les études nécessaires pour devenir pharmacien ?

Pour devenir pharmacien, il faut être prêt à effectuer des heures longues et sélectives. Les études de pharmacie requièrent des qualités telles que rigueur, capacité de travail et d’analyse. S’il choisit d’être pharmacien en officine, le futur professionnel étudie pendant 6 ans. S’il souhaite se spécialiser, il faut alors étudier pendant 3 années supplémentaires. À la fin de ses études, le pharmacien obtient un Diplôme d’État lui permettant d’exercer. Traditionnellement, les études pharmaceutiques étaient soumises à une première année de PACES (Première Année Commune aux Études de Santé). Depuis 2020, le numérus clausus a été supprimé. De la deuxième à la troisième année d’études, le futur pharmacien suit un tronc commun destiné à lui faire acquérir des connaissances théoriques relatives aux produits de santé. Entre la quatrième et la cinquième année, il doit alors choisir une spécialisation.

4. Quel est le salaire d’un pharmacien ?

Le salaire d’un pharmacien dépend de l’endroit où il exerce sa profession. Pour un pharmacien d’hôpital débutant, le salaire débute à 3 850 € brut par mois. Pour ceux exerçant en officine depuis peu, le salaire peut varier entre 2 000 € et 2 500 € net par mois. Cela dépend de la localisation de l’officine. Lorsqu’ils sont à leur compte, les pharmaciens peuvent gagner 4 000 € brut par mois minimum.

5. Comment un pharmacien peut-il évoluer au cours de sa carrière ?

Les possibilités d’évolution diffèrent en fonction du lieu d’exercice du pharmacien. Lorsqu’il travaille en officine, il commence sa carrière en tant qu’assistant pharmacien. Avec l’expérience, il peut devenir associé. Les pharmaciens biologistes peuvent quant à eux acquérir leur propre laboratoire d’analyses médicales. Dans le milieu de la distribution, le pharmacien répartiteur peut devenir directeur de site, ou responsable des achats.

6. Est-il facile pour un pharmacien d’ouvrir une officine ?

Après quelques années en tant qu’assistant pharmacien, ce professionnel de la santé peut évoluer en ouvrant sa propre officine. Toutefois, ce n’est pas à la portée de tous. En France, le prix moyen d’une officine est de 1,3 Millions €. Ce prix varie en fonction de nombreux critères tels que la situation géographique, le nombre de patients, les contrats avec des organismes tels que des EHPAD… Très souvent, les associés en pharmacie doivent recourir à un emprunt bancaire pour financer leur officine. Mais pour cela, il faut être en mesure d’apporter des capitaux propres, à hauteur de 20 %.

Se former dans le graphisme : les logiciels à maitriser absolument !
Comment booster les performances de vos équipes commerciales en B2B ?
S’expatrier pour booster sa carrière, bonne ou mauvaise idée ?