4 questions à se poser avant de se lancer dans le business du CBD

CBD

Avec une estimation à 4,6 milliards de dollars en 2018 pour atteindre environ plus de 30 milliards de dollars aux alentours de 2028, le business du CBD a de quoi faire rêver. Avec ses multiples possibilités en aromathérapie et dans le domaine des produits cosmétiques et pharmaceutiques, cette croissance n’est pas près de s’arrêter. Le président de l’Union des industriels pour la valorisation des extraits de chanvre estime même que plus de 400 boutiques indépendantes existent déjà. Les personnes désireuses de tenter l’aventure doivent répondre aux questions suivantes avant de se lancer.

1. CBD : dans quel type de business investir ?

Avant de se lancer dans l’achat de CBD en gros, la réponse à cette question est primordiale puisqu’elle revient à considérer le budget initial de l’investisseur. L’ouverture d’une boutique coûte en moyenne 100 000 €. Ce magasin peut être indépendant ou franchisé. Mais avec davantage de fonds, devenir grossiste ou producteur de chanvre est possible. Le business du CBD n’est pas encore même si la concurrence est déjà présente, les investisseurs potentiels ont encore énormément de marge pour asseoir leurs business. En parallèle, ouvrir une entreprise ou un laboratoire de recherche en la matière peut être aussi intéressant. Son utilisation dans divers domaines tels que l’alimentation, la pharmacologie, la cosmétologie et la médecine douce grâce à ses vertus médicinales, a permis la production des dérivées en nombre illimité. Ouvrir un laboratoire et développer de nouvelles formules ou recettes peut également porter ses fruits.

2. À qui vendre les produits au CBD ?

Cette question est intimement liée à la précédente. La raison d’être d’une entreprise, en plus de faire du profit, est surtout de répondre au besoin d’un marché bien spécifique. Si le marché est inexistant ou mal défini, le business est voué à l’échec. Les personnes qui prévoient d’ouvrir une boutique physique doivent le faire dans un quartier ou dans une ville où un tel commerce n’existe pas encore. Cette initiative permet de poser sa notoriété et de se faire connaître en premier. La question pourquoi aucune enseigne n’est encore présente dans le coin ? doit tout de même se poser au risque de ne voir personne franchir le seuil du magasin. Le CBD n’intéresse pas forcément les gens, peut-être à cause d’une maque d’information sur les plantes médicinales qui en contiennent. La peur d’une entrave d’ordre juridique explique également cette situation. Les réponses à toutes ces hypothèses doivent figurer dans une étude de marché sérieuse. L’autre alternative est la boutique en ligne qui permet de toucher plus de monde. L’adoption d’un tel concept requiert la mise en place d’un système de livraison efficace, mais aussi la connaissance de la concurrence qui est certainement plus nombreuse.

3. Comment se démarquer de la concurrence ?

Bien que le business du CBD soit encore en pleine croissance en France, une chose est certaine, un marché existe déjà. L’investisseur doit avoir un plan bien établi pour se démarquer. Les réseaux sociaux et la plupart des géants du web voient d’un mauvais œil la promotion du CBD bien que l’OMS l’ait décrété comme étant sans risque pour la santé. Assurer que les effets sont nuls est impossible. Mais avec les règlementations encore assez strictes dans l’Hexagone (le taux THC bien limité), les risques sur la santé sont très faibles, surtout que seuls les 18 ans et plus peuvent en acheter et en consommer. Pour se démarquer, le petit plus peut venir de la qualité du service. Il peut se traduire, entre autres, par un bon accueil, la création d’une boutique en ligne en parallèle avec un magasin physique, un service à la clientèle rapide et efficace. La gamme de produits proposée doit également être assez large. Les clients aiment généralement tout trouver sur place, même les accessoires. L’investissement dans la communication est important. Une collaboration avec les influenceurs offre, par exemple, une meilleure alternative aux publicités sur les réseaux sociaux.

4. Comment trouver et sélectionner les fournisseurs ?

Bien que devenir producteur soit l’idéal, pour un premier lancement dans le business du CBD, le plus simple est d’ouvrir une boutique. Dans ce cas, la question du fournisseur est importante. Les valeurs et la crédibilité du CBD tablent généralement sur leur origine et la technique de production. La tendance actuelle va surtout aux produits issus de l’agriculture biologique et respectueuse de l’environnement. Dans le cas où la question du bien-être serait mise en avant dans les plans de communication, le bio est un excellent atout. La continuité de l’approvisionnement doit être assurée. L’idéal pour faire baisser les frais de transport est de trouver des producteurs et des grossistes locaux qui fournissent les produits de qualité en adéquation avec la charte de sa propre entreprise. La proximité et la collaboration naissante permettent de négocier sur place les quantités minimums à commander, ainsi que les délais de livraison et de paiement.

Choisir une agence de référencement pour son entreprise en 6 bons conseils
4 raisons pour lesquelles une entreprise doit avoir un site web
Import/Export : 5 conseils pour un suivi logistique efficace