4 conseils pour améliorer les performances de votre entreprise

performances de votre entreprise
Accueil / Economie/Business / 4 conseils pour améliorer les performances de votre entreprise

Publié le : 10 septembre 20217 mins de lecture

Vous souhaitez booster les performances de votre entreprise, mais vous ignorez comment procéder ? Dans ce guide, nous vous donnons des conseils dont l’efficacité est avérée. Découvrez comment améliorer la productivité de votre business de manière efficace et durable.

1. Définissez des indicateurs de performance pertinents

Pour améliorer les performances d’une organisation, il faut être capable de les mesurer. Les performances d’une entreprise peuvent être définies comme les résultats obtenus après application de la stratégie de développement définie par ses dirigeants. Elles se traduisent par des chiffres, lesquels permettent de déterminer le niveau d’accomplissement des objectifs poursuivis. Pour mesurer ces résultats et les améliorer de manière efficace, il faut procéder à une analyse des données qui les traduisent : les indicateurs clés de performance (ou KPIs). Ces KPIs doivent être définis au sein d’un tableau de bord. Ce sont eux qui permettront de déterminer de manière objective si les résultats obtenus convergent vers les objectifs poursuivis ou s’ils s’en éloignent. Mais comment choisir ces fameux indicateurs ? C’est l’un des points les plus délicats du processus d’évaluation et d’amélioration des performances.

Votre tableau de bord doit être construit en fonction des spécificités de votre entreprise (secteur d’activité, objectifs internes…) et du contexte économico-social de votre secteur d’activité (situation du marché, concurrence, type de clientèle…). Les indicateurs qui y figurent doivent être pertinents, synthétiques, clairs et surtout mesurables. Vous devez être capable de les mesurer et ce, qu’ils soient basés sur des éléments quantitatifs ou qualitatifs. Par ailleurs, ils doivent être limités à un nombre restreint. Enfin, ils doivent être définis à tous les niveaux : économique, financier organisationnel, opérationnel, sociétal…

À découvrir également : Restauration organisée : faire appel à un spécialiste de la gestion

2. Contrôlez la performance de l’entreprise régulièrement

Vous ne pouvez pas améliorer les compétences de votre entreprise si vous n’en maîtrisez pas l’évolution. Vous devez procéder à des évaluations régulières pour être capable d’identifier les services ou départements qui requièrent des réajustements. Comme nous le disions plus haut, les indicateurs de performance sont définis en fonction du contexte spécifique de chaque entreprise, ainsi que des différents domaines à surveiller (performance financière, performance opérationnelle…). Il faudra également définir une fréquence de contrôle adaptée aux spécificités de votre fonctionnement. Les logiciels et outils d’automatisation de processus peuvent vous aider dans ce sens. Ils disposent de fonctionnalités permettant de mesurer les résultats obtenus en temps réel.

Certains outils de data management vont encore plus loin, en proposant des modélisations de processus d’ajustement à partir des données qu’ils analysent. Toutefois, l’homme reste au centre de tout. Établissez un calendrier avec vos équipes, pour un contrôle régulier et efficace de vos performances, et ce, à tous les niveaux. Ce n’est que de cette manière que vous saurez quand et comment procéder à des réajustements.

À parcourir aussi : 10 astuces pour faciliter les tâches quotidiennes

3. Adoptez des stratégies d’optimisation adaptées

Pour optimiser vos performances avec efficacité, il faut définir des stratégies adaptées aux performances visées et ce, en fonction des spécificités de votre organisation. Vous remarquerez que les termes liés au champ lexical de la « spécificité » reviennent beaucoup dans cet article. C’est parce que nous tenons à attirer votre attention sur ce point. Toutes les stratégies et méthodologies adoptées doivent porter l’ADN de votre entreprise et correspondre à son mode de fonctionnement. Il ne sert à rien de faire un copié collé des méthodes qui fonctionnent ailleurs et espérer obtenir les mêmes résultats. Il existe une multitude de solutions pour réussir à optimiser la productivité, et chacune d’entre elle dépend du type de performance visée.

Par exemple, si votre entreprise est spécialisée dans la production et la vente de téléphones, et qu’après vérification, vous vous rendez compte que votre performance économique est au rabais. Il faudra adopter une stratégie en fonction des informations économiques issues de vos bases de données. Le problème peut se situer au niveau des processus de fabrication, du marketing/communications, de la distribution des produits, voire du service client. Ainsi, la stratégie adoptée ne doit pas être quelconque ou généralisée, elle doit être définie en fonction des défaillances constatées. De même, les méthodes et outils utilisés (management collaboratif, TMP, démarche 8D, DMAIC…) dans la mise en application de vos stratégies doivent être à la mesure des problématiques rencontrées.

4. Confiez le pilotage de votre performance à un expert expérimenté

Le pilotage de la performance est une opération particulièrement délicate. Lorsqu’il n’est pas géré avec efficacité, il peut plonger l’entreprise dans une situation encore plus complexe que celle dans laquelle elle se trouvait au départ. C’est la raison pour laquelle certaines sociétés préfèrent confier cette mission à des managers de transition. Le manager de transition est un expert en gestion d’entreprise expérimenté, chargé d’une mission ponctuelle : l’optimisation de la performance de l’entreprise. Il dispose de l’expérience et du recul nécessaires pour poser un diagnostic objectif de l’organisation mise en cause. Par ailleurs, il est capable de définir une stratégie et un workflow efficaces, en accord avec la direction de l’entreprise. Enfin, il a pour mission de coordonner la visualisation et la mesure des actions mise en place, à travers l’interprétation des indicateurs de performance.

Plan du site