Trouver le meilleur étau pour son atelier de bricolage

étau de serrage

Pour les bricoleurs, l’étau est un matériel d’atelier indispensable. Il est d’une grande aide pour le montage et l’assemblage de pièces. Cependant, il n’est pas toujours simple de trouver le meilleur étau avec toutes les variétés proposées sur le marché. Quoi qu’il en soit, avoir un étau pour façonner ses pièces garantit un excellent confort d’utilisation. Et ce, quel que soit le domaine : menuiserie, mécanique, plomberie, etc. Ainsi, pour bénéficier de tous les avantages octroyés par cet outil de bricolage, il faut connaître quelques critères de choix.

De quoi est constitué un étau de serrage ?

Un étau de bricolage sert à maintenir une pièce en vue de la façonner. Pour qu’il remplisse correctement son rôle, il doit être doté de quelques pièces. On a notamment les mâchoires ou mors. Ils ont pour fonction d’enserrer la pièce à travailler. Ils sont au nombre de deux sur un étau. Il y a ainsi un mors mobile et un mors immobile. Ensuite, il y a la base qui implante l’outil sur la machine-outil ou l’établi. Selon les modèles, cette base peut être fixe ou tournante. Un étau contient également une vis de réglage ou de serrage qu’on doit régulièrement graisser. Pour bien fonctionner, un étau doit aussi être pourvu d’une manette de serrage ou de garrot. Il est utile pour ajuster le serrage des mors et il est à mettre dans la tête de vis. Il est à noter que ces éléments peuvent disposer de différentes spécificités et formes selon les modèles d’étau. Il est tout simplement important de vérifier leur présence lors de l’achat de l’outillage pour profiter d’un confort d’usage.

Quels sont les différents types d’étaux de bricolage ?

Les étaux sont amenés à serrer différentes pièces (fer, PVC, bois, etc.). Il arrive aussi qu’ils doivent encaisser des coups de marteau. Il est alors plus judicieux de connaître les différents types d’étaux disponibles sur le marché et de se renseigner sur leur résistance. On a l’étau à base fixe. C’est un modèle qu’on retrouve le plus souvent dans les ateliers de bricolage. Comme on ne va plus le déplacer, il faut penser au dégagement environnant l’établi. Quant au matériau, il peut être fait en fonte ou en acier avec des ouvertures et largeurs de mors variées. Pour les petits espaces, il est préférable d’opter pour l’étau à base tournante. Même si l’on doit traiter des longues pièces, cela ne présente aucun problème puisqu’on peut tourner l’équipement. Outre la base, on peut aussi se concentrer sur d’autres paramètres. Par exemple, on a l’étau d’angle. On l’utilise quand on a un travail d’assemblage et qu’il faut serrer deux pièces ayant un angle droit. Il est muni de quatre mors dont une partie dédiée à la pièce de bois et l’autre pour le reste. Pour certains travaux de perforation, on peut compter sur l’étau pour perceuse à colonne. Les travaux légers peuvent être assurés par l’étau agrafe. On n’a pas à trouer la machine-outil ou la table car ce type d’étau dispose d’un serre-joint. Ce qui lui permet de se fixer sur l’établi. L’essentiel à retenir est qu’il faut se référer à l’utilisation prévue pour choisir son modèle d’étau.

Comment faire le bon choix ?

Pour choisir son étau de bricolage, on doit d’abord tenir compte de la nature d’utilisation. On se rapporte également sur la taille de l’atelier ainsi que de la forme et de la matière des pièces à traiter. Sur le marché, on peut se procurer des étaux en bois, en acier, ou encore en fonte. Si l’on a des gros travaux de prévu, il est conseillé de miser sur l’acier. Sa résistance est plus adaptée. Il peut supporter même les gros coups de marteau. Un autre critère qui déterminera le choix de l’étau est la largeur des mâchoires. On n’oublie pas non plus la longueur d’ouverture. Ces deux éléments définissent la dimension des pièces que l’on pourra travailler entre les mors. En ce qui concerne la base (fixe ou tournante), elle constitue aussi un point essentiel car elle participe à la facilité d’usage. Enfin, le dernier critère est la force de serrage. Elle est désignée en kilo. Elle aide à connaître le poids maximal qu’un étau peut supporter. Plus sa valeur est importante, plus sa capacité est grande. En cas de doute, on peut solliciter l’aide d’un bricoleur professionnel.

Les erreurs à ne pas commettre si vous changez vos fenêtres
Location meublée ou SCPI : quel est bon choix ?
3 erreurs à éviter en construisant votre maison