Rachat de crédit professionnel : les avantages

Rachat de crédit professionnel

Le rachat de crédit professionnel est de plus en plus réalisé en France. Il permet de soulager les entrepreneurs. Mais comment ça marche ? Et qui peut en bénéficier ? Est-ce une option avantageuse ? Focus sur le sujet.

Qu’est-ce que le rachat de crédit professionnel ?

Certes, le rachat de crédit concernait uniquement les dettes des particuliers auparavant. Mais depuis quelques années, cette option est accessible aux professionnels. Le rachat de crédit professionnel permet de regrouper les crédits des professionnels en un seul crédit. Toutefois, les organismes qui proposent ce type de prestation sont encore limités.

L’intérêt est de rassembler les mensualités de plusieurs prêts en une seule mensualité, donc d’améliorer la trésorerie de l’entrepreneur ainsi que la gestion de l’entreprise. Le rachat peut être total ou partiel et le taux d’intérêt est souvent réduit.

Il est possible de rallonger la durée du paiement. Ce qui permet par la suite d’alléger les charges financières de l’entrepreneur à chaque fin du mois. Selon l’article R314-19, le rachat d’un seul crédit professionnel est exclu du cadre législatif du regroupement de crédit.

Le rachat de crédit professionnel est réservé aux artisans, aux commerçants, aux professionnels libéraux, aux gérants de société, aux SCI, aux micro-entrepreneurs et aux agriculteurs. D’ailleurs, Il existe d’autres conditions pour bénéficier d’un rachat de crédit professionnel, à savoir :

– Le nouveau crédit obtenu dans le cadre d’un rachat doit être utilisé à des fins 100 % professionnelles. Les fonds ne doivent donc pas subvenir à des besoins personnels

– Le bien immobilier mis en gage doit être un bien à usage personnel

Pour prétendre à un rachat de crédit, il faudrait préparer les documents suivants : les 3 dernières déclarations n° 2035 (BNC) ou les 3 dernières liasses fiscales (BIC), les 3 derniers avis d’imposition du demandeur ainsi que les justificatifs de dette et des revenus annexes. Si vous êtes à la recherche d’un organisme prêteur, rendez-vous sur kg-solution.fr

Remarque : L’entrepreneur n’est pas obligé de restructurer la totalité de ses dettes. Il peut sélectionner quelques-unes qu’il souhaite optimiser pour diminuer les charges financières.

Quels sont les avantages d’un rachat de crédit professionnel ?

Le regroupement de crédit offre de nombreux avantages aux professionnels, à condition de choisir une société de rachat de crédit sérieuse :

– Simplifier la gestion de son budget : au lieu de vous souvenir des échéances de chacune de vos dettes, en regroupant vos crédits, vous n’aurez plus qu’à penser à une seule et unique échéance. De plus, vous payez un seul organisme à un seul taux pendant une durée déterminée, plus ou moins longue selon vos capacités. En effet, avec le rachat de crédit, il est possible d’allonger la durée de remboursement.

– Bénéficier d’un taux d’emprunt plus intéressant : le taux proposé par les organismes financiers est plus attractif grâce à leurs collaborations avec les établissements bancaires. Alors, pourquoi s’en priver ?

– Alléger les mensualités : grâce au rallongement de votre échéance, vous pourrez alléger vos mensualités et rééquilibrer votre trésorerie. C’est aussi une bonne alternative pour éviter le surendettement. Aujourd’hui, la réduction peut aller jusqu’à 60% du montant actuel de toutes les mensualités réunies

– Consolider les fonds propres de l’entreprise et mettre en place un projet : l’entrepreneur dispose de plus de trésorerie pour financer ses projets et les cas d’imprévus. Mais comment ? En ajoutant dans l’opération un montant affecté à un nouveau projet.

Bref, faire appel à un organisme spécialisé dans le regroupement de crédit est un bon moyen de se sortir d’une impasse financière et de réduire ses mensualités.

Quels sont les inconvénients du rachat de crédit ?

Il existe une contrepartie financière en cas de rachat de crédit. Suite à l’extension de la durée du prêt, la charge des intérêts augmente et l’opération engendre d’autres frais supplémentaires :

– Les frais de remboursement anticipé des anciens crédits ou IRA.

– Les frais de dossier et/ou de mandat.

– Les frais de garantie pour les financements avec hypothèque ou caution.

Ainsi, le coût global du crédit va s’accroître. Et en cas de défaillance de l’emprunteur, le bien mis en garantie sera saisi. Le risque est donc plus grand. Alors, il faudrait réfléchir à deux fois avant de s’engager. En outre, l’emprunteur n’est pas assuré à 100% d’obtenir le financement s’il ne respecte pas les normes de recevabilité et si sa situation ne correspond pas aux critères des banques.

Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à réaliser un rachat de crédit professionnel simulation pour déterminer si cette solution est avantageuse pour vous ou non.

Choisir une agence de référencement pour son entreprise en 6 bons conseils
4 raisons pour lesquelles une entreprise doit avoir un site web
Import/Export : 5 conseils pour un suivi logistique efficace