Quelles sont les zones éligibles au prêt à taux zéro ?

prêt à taux zéro

Le nouveau prêt à taux zéro 2018 est toujours gratuit. Il est accordé sous conditions de ressources et complète d’autres prêts. La différence entre le nouveau prêt à taux zéro 2018 et l’ancien concerne la prorogation dans le neuf, le recentrage pour l’ancien et la distribution des zones.

Quelles sont les zones éligibles au prêt à taux zéro plus ?

La France est divisée en 5 zones correspondant aux endroits où la demande de logements est supérieure à l’offre. C’est dans ces zones que le prêt au taux zéro est accordé. La zone Abis comprend 76 communes dans les départements des Hauts de-Seine, de Seine-St-Denis, du Val-de-Marne, du Val-d’Oise et des Yvelines. La Zone A concerne l’agglomération de Paris (dont la zone Abis), la Côte d’Azur, l’agglomération française genevoise et certaines communes où les prix des logements ou des loyers sont très élevés. La Zone B1 comprend une partie de la grande couronne parisienne non comprise dans la zone A et Abis, les départements d’Outre-Mer et certaines grandes agglomérations où les loyers et le prix des logements sont élevés. La zone B2 correspond aux villes de la grande couronne parisienne, aux communes de Corse et autres où les loyers et les prix des logements sont élevés et non cités dans les zones Abis, A et B1. La zone C concerne le reste du territoire. Vous souhaitez savoir si votre ville est éligible au PTZ ? Rendez-vous sur le site le-ptz.com.

Quelles sont les conditions du ptz ?

Plusieurs conditions permettent d’obtenir le Prêt à taux zéro : – Les conditions de ressources, – Le nombre de personnes occupant le logement, – Le logement acheté doit devenir obligatoirement votre résidence principale, – La commune où vous souhaitez habiter est éligible au prêt taux zéro, – Ne pas avoir été propriétaire les deux années précédant la demande du prêt à taux zéro plus, – Le bien immobilier acheté doit être neuf ou ancien.

Le nouveau prêt à taux zéro en 2018

Pour les maisons ou les appartements neufs, le prêt à taux zéro est maintenu jusqu’en décembre 2021, pour les zones A, Abis et B1. Son taux de participation est toujours de 40 % du prix d’achat, un plafond est retenu selon le nombre de personnes habitant le logement et l’emplacement géographique est revu. Pour les zones B2 et C, le PTZ est disponible jusqu’au 31 décembre 2019 et sa quotité passe à 20 % du prix du bien acquis. Quant aux zones B2 et C où le PTZ est accepté dans l’ancien, les propriétaires doivent réaliser des travaux représentant 25 % du coût total des frais. Dans le cadre de la vente d’un logement social, le PTZ est octroyé sans conditions de travaux ni de zonage.

Les erreurs à ne pas commettre si vous changez vos fenêtres
Location meublée ou SCPI : quel est bon choix ?
3 erreurs à éviter en construisant votre maison