Obtenir un prêt immobilier : calculer combien on peut emprunter, capacité d’endettement, prêt immobilier

prêt immobilier

Pour acheter une maison, on a souvent besoin de souscrire un crédit immobilier. Cependant, avant de se lancer, il est indispensable de définir combien emprunter. Il s’agit de l’étape dénommée estimation de prêt immobilier. Cette opération permettra de connaître la somme maximale qu’on peut solliciter et à calculer à l’avance le montant des mensualités. Grâce à l’estimation d’emprunt, on peut aisément obtenir un prêt immobilier.

Estimation de prêt immobilier : une étape essentielle

L’estimation de prêt immobilier est une étape non négligeable pour un projet immobilier. C’est une procédure qui consiste à calculer combien on peut emprunter auprès de la banque. Elle doit alors être effectuée en amont, bien avant la recherche immobilière. En connaissant le budget total, on aura la possibilité de rationaliser la quête de biens disponibles. Si on saute cette étape cruciale, on risque de viser des biens qui dépassent le budget. Or, cela peut entrainer le refus de l’emprunt par la banque, alors qu’on a déjà conclu un compromis de vente. Pour découvrir dans les meilleurs délais combien je peux emprunter, il suffit de consulter www.combien-emprunter.fr.

Comment réaliser une estimation de crédit immobilier ?

Pour obtenir un prêt immobilier, on doit prendre en considération quelques critères. Cela aidera à établir une estimation d’emprunt. Les divers points fondamentaux sont notamment : la capacité d’endettement, le montant de l’apport personnel et les frais annexes qui contribuent au coût total. Avec ces éléments, on détient une fourchette pour le budget de l’acheteur :

–          La capacité d’endettement : on l’obtient à partir de la différence entre les revenus mensuels et les charges financières. Elle offre alors la possibilité de concevoir un devis de prêt immobilier via le budget que l’emprunteur consacrera à l’acquittement de ses mensualités. Elle agit sur une partie de la capacité d’emprunt ;

–          L’apport personnel : pour acheter une maison ou un appartement, on a besoin d’une somme d’argent qu’on est apte à additionner au crédit. La banque impose généralement un apport personnel qui s’élève à 10% du prêt total. L’argent peut provenir d’une épargne personnelle, de la revente d’un bien, etc. Dans la majorité des cas, cette somme est utilisée pour payer les frais de notaire ;

–          Les frais annexes du crédit : les frais annexes et le taux d’emprunt sont des éléments qui influent sur le coût d’un crédit immobilier. Il est alors évident d’inclure ces frais pour l’estimation immobilière. Ce sont : les frais de dossier, les frais de garantie, les frais de notaire, le coût de l’assurance prêt immobilier, les frais de travaux d’installation et le montant de travaux de rénovation ;

–          Les aides au crédit : il se peut qu’on bénéficie d’éventuelles aides de la part d’un organisme public, de son entreprise, d’une collectivité locale, etc.

Utilisation de simulateur de prêt

Une fois tous les éléments essentiels en main, il ne reste plus qu’à faire une estimation de prêt immobilier. Pour cela, l’utilisation d’un simulateur de prêt est préconisée, il facilitera le calcul du crédit. On dispose de diverses façons de l’employer à partir de :

–          Taux d’endettement voulu ;

–          La mensualité et la durée d’emprunt souhaitée ;

–          La valeur du bien envisagée.

Quand les résultats seront affichés, on saura combien emprunter.

Les erreurs à ne pas commettre si vous changez vos fenêtres
Location meublée ou SCPI : quel est bon choix ?
3 erreurs à éviter en construisant votre maison