Notions de base à appliquer le plus rapidement possible

Notions de base

Avant toute chose, il faut savoir se tenir correctement sur une moto; la plupart des élèves au permis ont la fâcheuse tendance à oublier rapidement son importance.
Oublier les notions d’équilibre qu’on a essayé de vous inculquer (à l’age vers lequel vous avez appris à faire du vélo)

Pour faire du deux roues il faut avoir de l’ équilibre”, c’est vrai, mais uniquement à l’ arrêt. Passer la période d’adaptation de notre oreille interne (apprentissage du vélo) l’équilibre sur 2 ou une roue devient naturel. Une moto n’est qu’un gros vélo à moteur.
Une moto a son propre équilibre (les masses sont bien réparties gauche droite) accentué par la rotation des roues (effet gyroscopique),  “Ah voilà d’ entrée de jeu une notion physique à se faire rentrer dans le crâne”.
Définition : “Appareil constitué essentiellement d’un volant (ou une roue) monté dans une armature dont l’axe de rotation placé dans une direction quelconque s’y maintient indéfiniment si aucune force supplémentaire ne lui est appliquée”

Si équation, alors moto: l’axe du gyroscope garde une direction constante.

SI LA VITESSE AUGMENTE LA FORCE GYROSCOPIQUE AUGMENTE

Si , alors : l’axe du gyroscope garde une direction constante.
SI LA VITESSE AUGMENTE LA FORCE GYROSCOPIQUE AUGMENTE
“Vu comme ça c’est assez complexe”. Le plus simple, la comparaison : Prenez une toupie, l’axe du gyroscope c’est la pointe, sans vitesse de rotation la toupie ne tient pas en équilibre, pourtant les masses contenues autour de l’axe sont identiques et s’annulent (une moto a les masses bien réparties G/D mais si en la maintenant droite vous la relâchez…..elle tombe).
.:  Maintenant nous allons appliquer une vitesse de rotation, la toupie tourne parfaitement sur elle même et tant que la vitesse sera suffisante elle continuera de tourner.  Basculons sur l’application de cette vitesse à une moto : double avantage nous avons deux roues donc deux fois plus de force gyroscopique.
.:  L’axe du gyroscope, c’est l’axe central de nos deux roues, dès la plus faible accélération les roues tournent, immédiatement la force gyroscopique s’applique et maintient parfaitement les deux roues en équilibre parfait et tant que la vitesse sera maintenue, vous roulerez avec le même équilibre parfait que Mick Doohan.  L’augmentation de la vitesse augmentant l’effet gyroscopique l’équilibre et la stabilité de la moto augmente.
.: Vous avez compris??  alors vous êtes d’accord pour dire que le conducteur (et le passager) n’est pas la pour donner de l’ équilibre mais plutôt, qu’il ne doit en aucun cas perturber l’ équilibre naturel de sa moto.  Faire corps, sentir le comportement et les réactions de la moto, d’où l’ intérêt fondamental de la

BONNE POSITION DE CONDUITE :
Les pieds bien serrés.
Les genoux collés au réservoir.
Assise proche du réservoir, primordial pour l’ épreuve lente.
Le dos souple et droit (ni raide, ni avachi).
Les mains proches des commodos, dans la continuité des avant bras (pas de poignets cassés).
Les doigts autour des poignées (pas d’actions sur les leviers, avec 1 ou 2 doigts).
Tête droite (fonction de la moto et de la vitesse de déplacement).
Le regard
Petite explication :
– Les pieds et les genoux serrés sont pour un débutant d’un intérêt primordial. Manier avec facilité une moto à faible allure (épreuve lente) nécessite l’obligation de bien se tenir pour ne pas perturber l’équilibre naturel de la moto; la vitesse étant réduite la force gyroscopique est suffisante pour vous maintenir en équilibre, mais elle vous donne la possibilité de la perturber si vous avez une fâcheuse tendance à gigoter. Bien serrés les pieds et les genoux entraînent chez l’ humain motard un relâchement naturel des poignets, en serrant fortement votre moto (très bon exercice) vous relâcherez naturellement le haut de votre corps, ce qui aura pour effet de détendre vos mains et poignets.
– L’assise proche du réservoir pour rapprocher votre centre de gravité (le nombril) vers le centre de gravité de votre moto (généralement  sous les pipes des carburateurs ) ce rapprochement augmentera la sensation de légèreté, plus vous vous éloignerez du réservoir, donc du centre de gravité, plus votre moto vous semblera instable et lourde:
– Une bonne position de conduite

– Augmente la facilité de l’ apprentissage

– Augmente votre souplesse

– Augmente vos compétences

– Augmente vos sensations

– Évité la fatigue

– Évité le découragement et bon nombre de gamelles.