Les imprimantes médicales 3D font de la science-fiction une réalité

Dans le dernier article, nous avons traité de la copie du fond d’écran des smartphones. L’importance de cette technologie pour l’ophtalmologie est démontrée dans une étude sur le fond des smartphones à partir de janvier 2019, qui est encore en phase de planification.

Les imprimantes médicales 3D font de la science-fiction une réalité

Selon le rapport 2017-2018 du PewResearch Center, la densité des smartphones dans les pays en développement est déjà de 42 %. Dans le cadre de l’examen prévu, deux équipes examinent indépendamment la spécificité et la sensibilité de la funduscopy des smartphones pour le diagnostic de la rétinopathie diabétique dans le diabète sucré de type I et II. Les études scientifiques sur le funduscopy des smartphones depuis le début du millénaire seront analysées. Les bases de données électroniques “Cochrane Library”, “EMBASE” et “MEDLINE” fournissent les informations nécessaires. Le tout a été inspiré par “Vision 2020 : le droit à la vue”, une initiative mondiale de l’Organisation mondiale de la santé et de l’Agence internationale pour la prévention de la cécité (IAPB). Nous attendons avec impatience les résultats.

La bio-impression 3D va-t-elle changer le monde?

La technologie progresse à un rythme rapide. À l’ère des logiciels de reconnaissance des visages, il devrait être facile d’utiliser un smartphone en mode autonome pour obtenir les données biométriques nécessaires, par exemple pour obtenir un modèle d’impression 3D personnalisé pour une prothèse oculaire. Supposons qu’au lieu d’une solution artificielle de prépolymère, on utilise des facteurs de croissance, des substances organiques et des cellules modifiées. Cette idée, est-elle trop futuriste ou plutôt à portée de main ? Les imprimantes médicales 3D sont maintenant largement utilisées en médecine. Par exemple, les appareils auditifs, les couronnes dentaires, et même les instruments chirurgicaux sont déjà produits par des imprimantes médicales 3D. 

En effet, l’imprimante médicale en 3D nous offre une toute nouvelle gamme de possibilités. Les patients peuvent désormais être traités avec des implants rentables et parfaitement adaptés. Même les organes devraient un jour pouvoir être créés à l’aide d’imprimantes médicales 3D et d’encre biologique. La bio-impression 3D fera passer la médecine à un niveau supérieur. Cela rappelle beaucoup le générique de début de la série de science-fiction “Westworld”. Ici, des imprimantes médicales 3D sont utilisées pour créer des robots ressemblant à des humains. Au cours du processus de fabrication, chaque fibre musculaire, chaque organe est reproduit en détail par l’imprimante médicales 3D.

Modèles d’impression 3D pour les adaptateurs de lentilles ophtalmoscopiques

En préopératoire, les chirurgiens peuvent étudier les conditions anatomiques individuelles sur un modèle du patient parfaitement adapté et se préparer de façon optimale à l’opération. En ophtalmologie, nous pouvons déjà bénéficier d’imprimantes médicales 3D à ce stade.
D’ailleurs, des modèles d’impression 3D pour les adaptateurs de lentilles ophtalmoscopiques permettant de modifier le smartphone sont disponibles en ligne. Ainsi, un smartphone peut être transformé en dispositif médical.

Avec l’imprimante médicale 3D et le smartphone à la téléophtalmologie

L’article d’aujourd’hui et les prochains articles porteront sur les possibilités que l’imprimante médicale 3D nous offre pour l’ophtalmologie. Dès 2015, Sheng Chiong Hong de l’université d’Otago, en Nouvelle-Zélande, a signalé que les adaptateurs fabriqués avec l’imprimante médicale 3D pourraient devenir viraux, notamment en raison du faible facteur de coût de 20 dollars US, convertis en euros, cela représenterait environ 18,00 euros. En particulier pour les pays dont le produit intérieur brut est plus faible, de tels adaptateurs pourraient améliorer considérablement le nombre croissant de patients à traiter issus des couches les plus pauvres de la population. Cependant, en combinaison avec la télémédecine, le spécialiste n’aurait même pas besoin d’être sur place.

Qu’est-ce qui est réellement possible avec une imprimante 3D?

La chirurgie de la cornée a définitivement besoin de solutions innovantes. Les cas de cécité dus à des pathologies de la cornée ne sont pas rares d’un point de vu global. Toutefois, un problème majeur est la pénurie d’organes. Dans les articles du 22.08.2019 sur GelCORE et du 11.10.2019 sur l’injection intravitréenne de cellules endothéliales de cornée humaine en culture, nous avons appris différentes approches pour résoudre ce problème. Aujourd’hui, les chercheurs médicaux y ont trouvé un moyen d’imprimer une cornée fonctionnelle à l’aide d’une imprimante médicale 3D et d’une bio-encre.