Investir dans les fonds d’obligations

Investir dans les fonds d'obligations

Grâce aux obligations d’entreprise, on investit dans diverses sociétés. En ouvrant un compte titres et en achetant des obligations, on perçoit de l’argent avec les coupons et les remboursements de la totalité de son investissement à l’échéance du contrat. Pour optimiser son gain, il est recommandé d’effectuer des placements sécurisés en choisissant des entreprises stables. À l’échéance du contrat, l’investisseur recouvre tout son investissement. L’astuce pour trouver la société offrant la meilleure capacité de remboursement est de recourir aux indices de notation des sociétés. On minimise les risques de perte en privilégiant l’acquisition des obligations d’entreprise à échéance.

Quelles sont les différences entre les fonds d’obligations et les obligations individuelles ?

Les fonds d’obligations sont un moyen d’investir dans plusieurs obligations différentes. Il peut s’agir de fonds négociés à la bourse ou un FCP. Ils ont souvent comme stratégie le suivi d’un indice, achat d’obligations d’un pays, acquisition des obligations d’État ou celle des obligations de sociétés. Notons que le suivi d’un indice peut concerner le DEX. Il s’agit d’un indice obligataire universel en Angleterre. Pour acheter des obligations individuelles, on peut le faire soi-même ou confier cette mission à un conseiller.

Les risques des obligations d’entreprise varient selon leur nature. L’astuce pour réduire les risques est d’investir dans plusieurs dispositifs. À la différence des fonds d’obligations, les titulaires des obligations individuelles connaissent le montant exact de leurs intérêts. Il est possible d’évaluer le rendement perçu jusqu’à l’échéance du contrat. On peut aussi calculer le rendement perçu si l’on vend son portefeuille avant son terme. Notons que certains investissements comme les obligations à coupons détachés sont plus compliqués à céder. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.obligations-entreprise.eu.

De quelle façon investir dans des fonds d’obligations ?

Le fonds en euros est administré par la compagnie d’assurances. L’avantage de ce titre est qu’il protège les investisseurs des fluctuations des titres présents dans un portefeuille. Grâce à l’effet de cliquet, les titulaires d’un fonds d’obligation ne perdent pas leur argent au moment de récupérer leur mise. En effet, la perte éventuelle des valeurs est couverte par l’assureur. Les assureurs, les banques et gestionnaires indépendants s’occupent de l’achat des fonds obligataires classiques. Il s’agit du FCP et SICAV.

La valeur liquidative d’un fonds obligataire conventionnel évolue selon le cours de ses obligations. Ces fonds peuvent être acquis en souscrivant une assurance-vie multisupport. Une assurance-vie multisupport possédant des unités de compte obligataire est un investissement comportant certains risques. La valeur des avoirs peut être inférieure comparée au montant investi.

Quid des fonds obligataires datés ?

Contrairement au modèle de fonds d’obligations conventionnelles, les fonds obligataires datés sont des titres dont la durée de vie est valable pour un temps limité. À l’échéance du contrat, le portefeuille est vendu afin de rembourser l’investisseur. Ainsi, ceux qui décident d’investir dans des obligations datées bénéficient d’un portefeuille accessible pour une durée déterminée.

On connaît de manière générale la durée de l’engagement. Ces fonds émis par des entreprises privées permettent de bénéficier d’un rendement généré par des taux obligataires intéressants. La durée du contrat est normalement plafonnée à 5 ans. La particularité de ces fonds est que la période de souscription est courte. De plus, l’investisseur réalise un placement ayant une durée de vie limitée.

Choisir une agence de référencement pour son entreprise en 6 bons conseils
4 raisons pour lesquelles une entreprise doit avoir un site web
Import/Export : 5 conseils pour un suivi logistique efficace