Intelligence artificielle : qu’est-ce que c’est ?

Le domaine de l’informatique est d’actualite en ce moment. Dans les derniers mois de 2014, des esprits brillants et d’une certaine manière ingénieux ont exprimé leur crainte des projets d’intelligence artificielle, car il s’agit toujours de projets qui conduiront l’intelligence artificielle à gérer et à contrôler des machines. Malgré le fait que ce systeme fonctionne à merveille dans plusieurs entreprises, la technologie actuelle représente des risques non négligeables.

Qui a peur de l’intelligence artificielle ?

Selon Stephen Hawking “L’intelligence artificielle sera la plus importante réalisation de l’homme, dommage qu’elle puisse être sa dernière. Il est convaincu que l’Intelligence Artificielle, lorsqu’elle sera achevée, sera consciente de sa force et de sa rapidité d’évolution. De ce fait, on comprendra que nous sommes inférieurs et dans un certain sens dépassés, puisque nous luttons avec des problèmes qui lui sont superflus tels que le climat, la faim, la dégradation physique et cérébrale, et pour cela elle nous éliminera. Il y a aussi Nick Bostrom, auteur du livre “Superintelligence : Paths, Dangers, Strategies”, publié par Oxford University Press, qui pense que l’intelligence artificielle peut être beaucoup plus dangereuse que le nucléaire. Le propriétaire de Microsoft, Bill Gates, et Elon Musk, fondateur de PayPal et brillant entrepreneur du commerce électronique, ont également exprimé les mêmes préoccupations, indiquant que l’intelligence artificielle est une menace pour l’existence de la civilisation. Tout comme ces spécialistes dans la technologie, d’autres experts craignent le deep learning dans son espace de stockage. 

Quels sont les risques de l’intelligence artificielle?

Misk lui-même affirme qu’il serait nécessaire que les gouvernements interviennent avec une coordination internationale pour contrôler les projets, qui se développent de plus en plus rapidement en ce qui concerne l’intelligence artificielle et ses applications. En fait, depuis plus de cinquante ans, les réalisateurs et les écrivains expriment la peur, voire la terreur, que des robots puissent s’emparer de la race humaine et nous emprisonner ou nous tuer par le biais de leurs œuvres. Il suffit de mentionner Isaac Asimov, Stanley Kubrick, Philip K. Dick et surtout le film Matrix, dans lequel il est théorisé que la race humaine agira comme un tas d’énergie pour les machines, qui ont totalement asservi la civilisation. L’homme, comme le souligne Hawking, est trop fragile, trop lent dans son évolution biologique pour pouvoir lutter contre les robots qui contrôlent les machines. Depuis des annees, les entreprises renforcent ses systèmes futurs et réduit le nombre d’employé pour pouvoir utiliser la machine issue de l’intelligence artificielle. Ce machine risque de remplacer le cerveau humain qui provoque un accroissement du taux de chômage. En france, le domaine de l’intelligence artificielle sont de plus en plus utilisé dans une entreprise. La science de l’intelligence artificielle est sur le point de dominer le futur du monde entier. L’analyse des donnees se feraen faisant quelques clics seulement. Les donnees seront ainsi analysé par une machine spécialisée dans  ce domaine. Les experts dans les entreprises ne peuvent plus s’emparer de la technologie de l’intelligence artificielle de nos jours. 

Dans quelle mesure ces préoccupations sont-elles réalistes ?

Il faut d’abord imaginer que l’Intelligence Artificielle qui devrait agir comme le cerveau humain pourrait être réalisée, estime-t-on, en 2075, il faut donc attendre son développement pour comprendre toutes les nuances et les implications de cette menace. Ce temps est suffisant pour pouvoir fixer les enjeux et imaginer des solutions à une liberté excessive des robots. D’autre part, il est beaucoup plus tangible et vérifiable que les machines enlèvent aux gens leur travail et que les métiers exercés auparavant par les gens sont déjà l’apanage des machines aujourd’hui, non seulement pour les travaux lourds mais aussi pour les travaux où la rapidité et la précision sont requises. On estime qu’à l’avenir, des emplois tels que médecin, pilote, chauffeur, ingénieur… seront remplacés par des machines. Nous devons dès à présent imaginer de nouvelles sources de revenus et repenser totalement notre économie si nous ne voulons pas vivre avec des différences sociales et économiques trop marquées. Mais cela est différent de celui de l’intelligence artificielle. Dans le cas des machines qui fonctionnent mieux que l’homme, le système social devra trouver des solutions, en améliorant la qualité de vie des gens et en n’accentuant pas les différences. Dans le cas de l’intelligence artificielle, il sera nécessaire d’introduire un code d’éthique et de comportement chez les robots. Il faut tenir compte de 3 loi bien défini pour que réduire les effets néfastes de l’intelligence artificielle. Premièrement, un robot ne peut pas blesser un être humain ou permettre qu’un être humain soit en danger à cause de son inaction. Deuxièmement, un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si ces ordres sont en conflit avec la première loi. Enfin, un robot doit protéger son existence tant qu’il n’entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi.