France : une nuit dans le Golfe de Gascogne

Le Nord est vert, c’est le contraste, c’est la beauté, et c’est aussi une option plus que recommandable pour des vacances loin des foules et avec un environnement paysager qui est un pur spectacle. Voulez-vous en faire le tour et voir certains de ces scénarios qui en font l’évasion parfaite ? On vous indique où passer la nuit dans la mer Cantabrique. On vous assure, et non pas parce qu’on est des habitants du Nord, que cela en vaut la peine. Burela (Galice) : ville côtière de Lugo qui possède l’un des plus importants ports de pêche de Galice. Fortement baigné par la mer Cantabrique, ce petit village de pêcheurs possède d’imposantes plages aux eaux froides mais cristallines où le bain peut devenir le meilleur allié si vous recherchez une détente complète. Son aire de camping-car dispose de 4 lits, est gratuite et permet un séjour maximum de 48 heures. De plus, si vous trouvez les quatre places occupées, vous pouvez passer la nuit dans le port avec une vue spectaculaire. En tout état de cause, le quartier est situé dans une zone très agréable et calme avec des parcs paysagers. C’est un plaisir de profiter des plages paradisiaques de la mer de Lugo. 

Une nuit dans le Golfe de Gascogne

Colunga (Asturies) : de grandes maisons d’indiens, un important patrimoine architectural et deux plages La Griega et La Isla à ne pas manquer. Ce dernier est notre préféré. Il a la forme d’un coquillage et tire son nom d’un îlot de la rive gauche auquel il se joint à marée basse. L’environnement est également une merveille. Son aire de camping-car compte 20 lits, le prix est de 4,50 euros par nuitée et par jour, plus 3 euros pour le change de l’eau et 1 euro pour l’utilisation des douches. Une visite au Musée du Jurassique et au Mirador del Fito (l’une des vues les plus spectaculaires de toutes les Asturies) s’impose. Il est parfois des mises en jambes idéales quand on part pour 1200 milles de mer. La première nuit de cette édition 2010 des Sables aux Açores en fait visiblement partie. Un peu de vent pour avancer, mais pas trop. Des allures portantes sans trop de positionnement stratégique tordu, le bateau qui glisse sous les étoile. Ce matin, toute la flotte glissait doucement par un vent de nord-ouest de dix nœuds. Du coup, les solitaires n’étaient guère bavards à la VHF. Le temps de se mettre dans le rythme, d’évacuer doucement les dernières heures à terre, on n’a guère l’esprit à s’épancher. Pas de grandes options stratégiques dans ce bord quasiment direct vers les Açores, si ce n’est quelques petits décalages plus ou moins sud, mais qui n’ont encore rien de significatif. C’est assurément la vitesse du bateau qui prime et les favoris se sont d’emblée positionnés aux avant-postes.

Le déroulement de visite au Golfe de Gascogne

Somo (Cantabrie) : un petit village, éminemment touristique, développé autour de la plage ouverte qui se déploie devant Santander, et qui invite à la pratique du surf et de la planche à voile. L’aire de camping-car coûte 9 euros (et 12 euros avec l’électricité) et dispose de tous les services dont un conducteur de camping-car pourrait avoir besoin. Situé à 25 km de Santander et à 22 km du parc naturel de Cabárceno, il n’est qu’à un kilomètre des plages où l’on peut se baigner dans la mer Cantabrique. Hondarribia (Pays Basque) : beau village de pêcheurs et médiéval sur la côte d’Euskadi, qui mérite une pause. Se promener dans ses rues fortifiées, parmi ses maisons traditionnelles et au bord du golfe de Gascogne est une merveille. Câblé entre la mer et la montagne, il a su conserver tout son charme, qui ne se perd pas non plus dans son espace pour les camping-cars. Il a une capacité de 42 personnes avec une largeur de cinq mètres et la possibilité d’étendre un auvent. Elle dispose d’une prise d’eau potable et de canalisations pour évacuer les eaux usées. Le tarif de 24 heures est de 12 euros avec une option de demi-journée de 7 euros. Ses vues sur la mer sont une véritable merveille.

Vacances au camping : que faut-il emporter dans ses bagages ?
Voyage à Tunis pour la découverte et l’amusement
Quand faire le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle ?