Conseils pratiques pour le “slalom à allure lente”

Conseils
Bonne position de conduite obligatoire (collé au réservoir, passager collé à vous jambes très serrées).
Évitez de vous compliquer, je vous conseille d’effectuer votre slalom sans toucher à l’embrayage.
Votre regard se porte vers les cônes extérieurs ( pour bien arrondir la trajectoire ) et avant d’ amorcer votre braquage ANTICIPEZ en regardant le cône extérieur de la porte suivante.
Avant d’entrer dans la 1 ère porte vous regardez déjà le cône extérieur de la 2ème porte, ainsi de suite.
La 1ére porte est fondamentale, bien à l’ extérieur rentrez tôt dans la porte pour avoir une bonne trajectoire, une bonne attaque dès le départ vous permettra d’ avoir le droit à des petites erreurs.
Vous avez un moniteur plutôt cool et bien branché moto, n’hésitez pas à lui demander d’être votre passager.
Choisissez un passager léger.
.

A allure lente (- de 20 km/h) quand vous tournez à gauche la moto s’incline sur la gauche et inversement pour la droite (attention ce paragraphe est très important pour bien comprendre la technique du contre-braquage).

Nous avons deux roues, donc deux points de contact au sol (point de gyroscope), traçons une droite entre ces deux points et nous obtenons une ligne qui coupe parfaitement la moto en deux, les masses s’équilibrent entre la gauche et la droite.

Je braque à gauche, le point de contact au sol s’écarte sur la droite (oui j’ai bien dit sur la droite le point de contact au sol varie inversement à la direction prise), la ligne droite tirée précédemment s’écarte donc très légèrement sur la droite, on se retrouve avec plus de poids sur la gauche que sur la droite, la variation faible du point de contact, entraîne une variation de poids faible mais suffisante pour que la moto prenne un peu d’angle. 
La prise d’angle est donc définie par une variation de poids.
( voir image)