Combles perdus et aménagés : quels types d’isolation choisir ?

Combles perdus types d'isolation choisir
Accueil / Immobilier/Travaux / Combles perdus et aménagés : quels types d’isolation choisir ?

Publié le : 20 août 20214 mins de lecture

Dans le cadre d’une rénovation énergétique, vous devrez certainement procéder à l’isolation des combles. Mais les méthodes ne sont pas les mêmes en fonction de l’agencement de l’intérieur et de votre désir d’y créer une nouvelle pièce à vivre.

Les méthodes d’isolation des combles perdus

Isoler ses combles perdus fait partie des travaux les plus simples à mettre en œuvre dans une maison. Si vos combles perdus sont dotés d’une charpente fermette ou d’une hauteur sous toit trop réduite, les ouvriers vous conseilleront d’opter pour une isolation par soufflage. Grâce à une machine soufflante, ils répandront de l’isolant réduit en flocons sur le plancher de la pièce sur une épaisseur d’environ 30 centimètres.

Si vous souhaitez tout de même avoir accès au plancher de vos combles, vous pouvez demander à ce que des bandes d’isolant soient placées dans les rampants de la toiture. En général, il est recommandé d’y ajouter un pare-vapeur qui va empêcher l’humidité de s’infiltrer dans la pièce. Vous pouvez obtenir plus d’informations sur l’isolation de la toiture sur des sites comme breizeco-isolation.fr.

L’isolation double couche des combles aménagés

Dans le cadre d’une rénovation des combles pour les transformer en une nouvelle pièce habitable, vous devez impérativement isoler toute la surface pour la rendre la plus confortable possible. Pour des combles aménagés, la solution la moins chère consiste à procéder à une isolation en double couche dans les rampants de toiture. Comme pour l’isolation des combles perdus, vous devez également faire poser un pare-vapeur pour protéger la pièce de l’humidité extérieure et intérieure.

Cette solution permet de réaliser une isolation des combles aménagés même si vous n’avez pas un budget très conséquent. Attention toutefois, elle ne permet pas de conserver le charme des poutres sous toit et fait perdre un peu de surface habitable lors de la rénovation. Si vous désirez conserver ces propriétés, il faut se tourner vers une technique d’isolation plus invasive.

Le sarking pour les combles aménagés

Lors de l’aménagement des combles, un artisan spécialiste de l’isolation vous proposera sans doute de procéder à un sarking pour isoler votre pièce sous les toits. Cette méthode a ses avantages et ses inconvénients. Elle permet de garder tous les charmes de la toiture pour créer une nouvelle pièce et ne fait perdre aucune surface habitable. Elle permet également de disposer d’une couverture de toit neuve.

Attention toutefois, c’est la méthode d’isolation des combles la plus onéreuse car la plus compliquée à mettre en place dans la maison. Il est nécessaire de déposer toute la couverture du toit pour y placer l’isolant et de remplacer les tuiles par des produits neufs. Il faut compter plus d’une centaine d’euros par m2 lors de cette rénovation. Il est conseillé de procéder à un sarking uniquement si vous devez également rénover votre couverture de toit.

Plan du site