Acheter pour louer, bonne ou mauvaise idée ?

Investissement immobilier
Accueil / Immobilier/Travaux / Acheter pour louer, bonne ou mauvaise idée ?

Publié le : 06 juin 20226 mins de lecture

Si plus de 80 % de Français rêvent de devenir propriétaires, seuls 60 % d’entre eux le sont véritablement. L’investissement immobilier suscite une effervescence impressionnante. Cependant, avant de faire le grand saut, il faut faire le point sur les avantages ainsi que les risques de cette démarche qui ne relève sûrement pas de l’improvisation.

Comment réussir son investissement immobilier ?

Pour éviter les déboires, vous ne devez pas vous lancer tête baissée dans l’investissement locatif. Afin de réussir un projet, il faut bien se renseigner et mettre en place une stratégie d’investissement. Cela passe premièrement par le choix d’un bon emplacement, un point essentiel dans l’immobilier locatif. Un quartier agréable à vivre, équipé de manière adéquate, bien desservi…, vous ne devez laisser passer aucun détail. En effet, il est capital de réfléchir sur le long terme en pensant à la revente par exemple. Un bien immobilier trouve vite preneur quand il jouit d’une excellente localisation géographique. Viser aussi le marché locatif porteur est une excellente méthode afin de dénicher aisément des locataires. Par-dessus ces paramètres, vous devez également définir le type de logement dans lequel investir. Un logement ancien ou bien neuf ? Une surface restreinte ou grande ?

À découvrir également : 4 choses à savoir avant d'acheter une résidence secondaire

Les avantages de ce type de placement

Investir dans l’immobilier locatif engendre toute une multitude d’avantages. Déjà, il vous offre la possibilité de se constituer un patrimoine que vous pouvez ensuite transmettre à vos descendants. Qu’il soit question d’un bien locatif ou de votre propre maison, n’oubliez pas que la valeur d’un bien augmente de manière progressive tant que celui-ci profite d’une position géographique stratégique et qu’il est parfaitement entretenu. Ce type d’investissement représente par ailleurs un pari sur l’avenir, puisqu’il est source de revenu, surtout pour compléter les pensions de retraite. À l’heure où le pouvoir d’achat des retraités n’arrête pas de se dégrader à cause de plusieurs réformes impactant leurs revenus, disposer d’une trésorerie supplémentaire grâce aux loyers est plus qu’avantageux.

Vous pouvez également habiter le bien pendant vos vieux jours ou au terme de la période de location obligatoire. Toutefois, afin que le placement soit vraiment intéressant, il est indispensable de vous assurer que le crédit immobilier sera remboursé avant l’issue de votre vie active. Sachez que le logement peut être attribué à vos proches (ascendants ou descendants) pour leur permettre d’être logés convenablement et avec un loyer très attractif. Ainsi, investir dans l’immobilier devient un moyen d’aider ses proches à une période où il est difficile de se loger en France, du fait du renchérissement des prix immobiliers ainsi que des loyers sur les dernières décennies.

À parcourir aussi : Les bonnes raisons d'investir dans l'immobilier à Lyon

La réduction d’impôt en 2022

Afin d’optimiser les conditions pour investir en 2022, il existe plusieurs possibilités d’acquérir des réductions d’impôt en optant pour des investissements qui permettent de défiscaliser. Plus connue de tous, la loi Pinel permet une réduction de votre impôt plus importante (allant jusqu’à 63 000 euros sur 12 ans). Néanmoins, elle est réservée à un nombre restreint de villes et impose des loyers modérés pendant la période de défiscalisation. Réservé aux appartements neufs, le dispositif exige aussi des plafonds de revenus pour les locataires. Cela est une excellente solution pour développer un patrimoine pour les personnes qui disposent de bons revenus et payent de l’impôt sur le revenu.

Les risques à prendre en considération

Bien qu’il pullule d’avantages considérables, l’immobilier locatif a également ses mauvais côtés. Comme vous devez rembourser un crédit indispensable à l’achat du bien immobilier, vous ne pouvez pas vous permettre une vacance locative ni un impayé. Même chose pour les dégradations causées par les locataires qui vous coûteront cher en matière de réparation. D’où l’importance de bien choisir vos locataires. En fonction des localisations, le marché peut souffrir de déséquilibre entre la demande et l’offre. Certains logements ne parviennent même pas à dénicher de locataires, surtout dans des régions où l’activité économique est réduite.

Le taux de rentabilité doit considérer d’autres risques

Afin de tenir compte des coûts immobiliers très élevés ainsi que des risques liés à cette situation, vous devez choisir des biens immobiliers qui vous procurent un taux de rendement assez considérable. Normalement, un taux brut de 6 % semble suffisamment acceptable pour commencer à s’intéresser à un habitat pour de l’investissement locatif. Une fois la CSG-CRDS, l’impôt foncier et les frais liés à l’investissement réglé, cela permet d’avoir une rentabilité nette plus élevée qu’un livret bancaire.

Chaque détail compte, et il est question d’améliorer toutes les composantes de votre projet immobilier et de placement. Cela dit, vous devez penser à augmenter les revenus de votre placement en minimisant les frais, comme pour une gestion de projet d’entreprise ou encore vos finances personnelles. Quoi qu’il en soit, vous devez aborder votre projet dans sa globalité et réfléchir sur le long terme, en gardant un œil attentif sur l’évolution du marché immobilier. En prenant contact à un professionnel comme www.ca-immobilier.fr, vous pouvez jouir de nombreuses garanties : réussir votre projet de location, bien gérer votre bien…

Plan du site