Acheter est aussi délicat que vendre

Acheter
Accueil / Automobile/Moto/Mécanique / Acheter est aussi délicat que vendre

Publié le : 08 février 20242 mins de lecture

Acheter une moto d’occasion comporte quelques risques, il n’y a pas besoin d’être foncièrement un escroc pour essayer de dissimuler une chute ou un kilométrage erroné, il va donc falloir (quel que soit le vendeur) effectuer de nombreuses vérifications pour éviter un achat douteux et pour éventuellement faire baisser le prix de vente.

Le vendeur est responsable du bien vendu, il ne doit dissimuler aucun vice (accident, Km, pièces volées).
Si après achat un doute subsiste n’hésitez pas à faire contrôler rapidement votre moto, faites appel à un expert, si le doute est confirmé, constat d’huissier, plainte…
Pas d’affolement dans la plupart des cas vous allez rencontrer des motards sympas qui n’ont rien à dissimuler et qui seront prêts à discuter le prix de vente si vous réussissez à mettre à jour un défaut.

.
Acheter est aussi délicat que vendre, votre méfiance est justifiée
mais celle du vendeur aussi.
.

.: Évitez de vous rendre (vendeur comme acheteur) seul au point de rendez-vous, ça détend et un otage contre l’essai solo reste le meilleur deal.
.: Si vous êtes seul, un vendeur censé ne vous laissera jamais essayer la moto en solo, même si vous laissez une caution (papier, CB, chèque…).
.: Entraînez avec vous un ami qui a de bonnes connaissances mécaniques.
.: Renseignez vous sur la côte argus, les prix de ventes pratiqués et des tarifs de l’assurance.
.: Évitez de vous précipiter.
.: Essayez de tirer les vers du nez du vendeur, utilisation de la moto, type de conduite, duo…
.: Ne pas associer une conduite sportive à un mauvais traitement mécanique.
.: Vérifiez les factures d’entretien.
.: Une moto sale n’est pas vraiment un bon point de départ.
.: Prévoyez un chèque de banque.
.: N’achetez pas une moto sans l’essayer.

Plan du site