4 bonnes raisons de récupérer l’eau de pluie chez vous

récupérer l'eau de pluie
Accueil / Immobilier/Travaux / 4 bonnes raisons de récupérer l’eau de pluie chez vous

Publié le : 26 mai 20225 mins de lecture

Savez vous que plus de 45% de l’eau utilisée dans la maison ne doit pas forcément être potable ? Cela signifie que l’arrosage, le ménage et le lavage de la voiture peuvent être effectués avec les eaux pluviales récupérées. Cette démarche s’inscrit dans une logique écologique et vous permet simultanément de faire des économies. Dans cet article, nous allons voir plus en détail les avantages de la récupération de l’eau de pluie.

1. Un avantage écologique

L’eau est une source naturelle précieuse. Pourtant, chaque année, elle fait l’objet d’un gaspillage regrettable. Les consommateurs se retrouvent alors avec d’énormes factures tout en compromettant la sécurité de la planète. Pourquoi alors ne pas profiter de ces ressources écologiques en favorisant la récupération d’eau de pluie Un Français consomme en moyenne jusqu’à 150 litres d’eau au quotidien. Par ailleurs, le lave-vaisselle doit être alimenté par 60 litres pour fonctionner correctement. Pour la chasse d’eau, il faut prévoir entre 6 et 12 litres. A ces chiffres s’ajoutent les 20 litres par m2 d’arrosage et les 200 litres nécessaires pour laver les voitures.

En récupérant l’eau pluviale grâce à un circuit de plomberie adapté composé de plusieurs pièces comme le raccord en laiton et les raccords en PVC, vous réutilisez cette source précieuse et évitez un gaspillage inutile. De cette manière, vous faites un geste significatif pour la planète. Les épisodes de sécheresse nous l’ont bien montré ! L’eau est disponible en abondance mais sa consommation excessive pourrait conduire à une pénurie. Regardez ces statistiques : en un seul siècle, le monde a consommé 7 fois plus d’eau qu’auparavant.

2. Le développement durable

En été, les nappes phréatiques subissent de gros dommages. L’utilisation des eaux pluviales permet de réduire ces dégâts. Sachez qu’il y a différentes cuves de récupération. Votre choix doit tenir compte de critères comme :

  • le matériau ;
  • la capacité ;
  • l’installation ;
  • le prix.

Si on retient le critère du matériau, on distingue 2 grandes catégories de récupérateurs : en plastique et en béton. Le second a une capacité de stockage plus rapide que le premier. Le plastique présente aussi l’inconvénient de dégager des odeurs désagréables au fil du temps. Par ailleurs, il est vivement conseillé de prendre en considération la fréquence de la pluie dans votre région afin de choisir le récupérateur qui correspond au mieux à vos besoins. Ce serait dommage d’investir dans une cuve de 1000 litres si vous habitez une zone où la pluie se fait très rare. Nous vous invitons alors à demander l’avis de professionnels sur www.multitanks.com pour savoir quel modèle choisir.

A savoir : Un entretien régulier du récupérateur est obligatoire pour garder l’eau propre. Il faut donc procéder au nettoyage de la cuve au moins une fois par an, de préférence en été.

3. Des économies considérables

Il y a de moins en moins d’eau à consommer sur la planète. Si ces dix dernières années, sa consommation a doublé, on prévoit jusqu’à 10% d’augmentation au cours de la prochaine décennie. Cependant, ce n’est pas l’eau en elle-même qui coûte cher. Ses techniques de traitement et le réseau de conduction sont les éléments qui influencent son prix. L’usage de l’eau pluviale permet donc de réduire vos factures. Comme il s’agit d’une eau douce, vous pouvez utiliser jusqu’à moins 60% de détergeant : une économie supplémentaire dont vous pouvez bénéficier. De plus, l’eau de pluie est vivement préconisée pour protéger les équipements ménagers, les installations domestiques et les objets avec lesquels elle est en contact.

4. La possibilité de filtrage

Pour un usage à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison, le filtrage de l’eau pluviale est vivement conseillé. Fixez un filtre sur le conduit des raccords rapides ou sur tout autre type de raccord. L’eau en sortira plus propre puisque le système de filtrage est conçu pour éliminer les impuretés. De manière plus précise, les filtres doivent être fixés au-dessus du récupérateur soit sur la descente de la gouttière. Ils permettent de bloquer le passage des débris accumulés sur la toiture à l’intérieur du circuit. Sachez que, dans une maison neuve ou ancienne, vous pouvez fabriquer vous-mêmes les filtres à eau. Pour cela, emboîtez des contenants de pots floraux en pensant à les remplacer régulièrement pour ne pas compromettre l’efficacité du filtrage. Cependant, ce n’est pas parce que l’eau est filtrée qu’elle en devient potable pour autant. L’élimination des résidus comme les feuilles d’arbres et les insectes ne doit pas vous induire en erreur.

Plan du site